Trouver un spécialiste à Liège pour l’achat d’un adoucisseur d’eau

adoucisseur d'eau

Publié le : 24 janvier 202210 mins de lecture

La solidité du système de tuyauterie dépend fortement de la propriété de l’eau qui le traverse. En effet, il est démontré que l’utilisation d’eau douce optimise la longévité de ce dernier. Toutefois, l’État n’est pas encore en mesure de garantir une telle propriété de l’eau. De ce fait, de nombreux foyers se tournent vers l’adoucisseur d’eau à Liège.

Qu’est-ce qu’un adoucisseur d’eau ?

L’eau distribuée par les robinets est riche en éléments minéraux. Plus précisément, il contient du carbonate de calcium, du sulfate de calcium, du chlorure de calcium. Sans oublier les éléments chimiques liés au magnésium. Et ces métaux alcalino-terreux confèrent de la dureté à l’eau. Toutefois, ces éléments ne sont pas néfastes à l’organisme. En effet, ils n’apportent pas de toxicité ni de menace pour le corps, contrairement à l’eau trop douce.

Par contre, ces éléments chimiques forment des tartres une fois en relation avec de la chaleur (+60 °C). Et ces structures se déposent sur la tuyauterie causant une dégradation du goût de l’eau. Ces résidus entraînent également une surconsommation d’énergie une fois en contact avec les appareils électroménagers.

Un adoucisseur d’eau à Liège est un appareil utilisé pour contrôler la valeur de la dureté de l’eau. Plus précisément, cet appareil permet de garder le titre hydrotimétrique (TH) à une valeur inférieure à 15 °F (degrés français). Ainsi, l’eau dure devient de l’eau douce. Il est important de savoir que le degré de dureté de l’eau diffère en fonction de la ville. Cela est dû à l’acheminement de l’eau de la source vers le point de distribution. De ce fait, posséder un adoucisseur d’eau à Liège est fortement recommandé. L’adoucisseur sera régulé selon le besoin de son utilisateur.

Comment adoucir l’eau ?

Le procédé visant à rendre l’eau chargée en eau douce se fait de plusieurs manières distinctes. Toutefois, leur principe de base reste le même. Autrement dit, chaque démarche utilisée est basée sur un échange ionique. Mais l’adoucisseur peut opter pour l’utilisation de différentes molécules agissant ainsi différemment sur la charge de l’eau.

En effet, l’adoucisseur d’eau à Liège peut exploiter par exemple l’effet du dioxyde de carbone (CO2) sur l’eau dure. Cette molécule va interagir avec les carbonates de magnésium et les carbonates de calcium. Cela va engendrer la formation du bicarbonate de magnésium et du bicarbonate de calcium. Ces derniers sont solubles dans l’eau. Ainsi, l’adoucisseur a réussi à réduire le Th de l’eau tout en optimisant la neutralité de son pH.

Il est également possible d’adoucir l’eau de la source par un système électromagnétique. Ce procédé consiste à créer un faible champ magnétique avec l’eau en provoquant une émission d’ondes de nature électromagnétique. Cela entraîne une modification significative de l’ionisation des différentes structures chimiques présentes dans l’eau. Autrement dit, cela va optimiser l’adoucissement de l’eau. Cette manière de faire à de nombreux avantages sur la tuyauterie, les appareils électroménagers, et même sur l’irritabilité de l’eau. D’autant plus qu’il peut agir sur une très longue distance de canalisation. Ainsi, une petite ville peut se permettre d’utiliser un même adoucisseur.

Comment fonctionne un adoucisseur d’eau ?

L’adoucisseur mis en vente sur le marché est souvent à base de résine. De ce fait, il fonctionne en deux phases. La première est nommée phase de service. Au cours de cette étape, l’adoucisseur d’eau à Liège va faire appel aux ions de sodium (Na+) présents sur les billes de résine. Ces derniers vont interagir efficacement avec les métaux alcalino-terreux présents dans l’eau dure. Cette réaction chimique entraîne un échange d’ions entre les deux parties. Ainsi, les ions de calcium (Ca2+) sont remplacés par des ions de sodium (Na+). Ce procédé va donc réduire progressivement le Th de l’eau. Et cela jusqu’à épuisement du stock de sodium sur les résines.

La deuxième phase commence automatiquement dès la détection d’un épuisement de sodium sur les résines. De ce fait, le producteur d’eau douce va se lancer dans un système de rechargement d’ion de sodium. D’ailleurs, cette deuxième partie du travail d’un adoucisseur d’eau dit traditionnel est nommée la régénération. Au cours de cette étape, la machine va remplacer les ions de sodium perdu grâce à des molécules de chlorure de sodium (NaCl). Et pour ce faire, elle va puiser ses ressources dans la saumure. Cette dernière est une solution riche en sel. De ce fait, elle est localisée dans un bac à sel rattaché à cet adoucisseur d’eau.

 Un autre phénomène se produit en parallèle avec cette régénération. Il s’agit du rinçage de l’eau salée. Et au cours de cette manœuvre, les ions de calcium (Ca2+) vont être éliminés dans les égouts avec 10 à 8 % d’eau.

Quel critère prendre en compte lors d’un achat d’un adoucisseur d’eau ?

Il est important de bien caractériser l’adoucisseur d’eau à Liège avant d’effectuer un achat. En effet, le matériel doit être en rapport avec les besoins de la maison. De ce fait, il faut tout d’abord tenir compte du degré de la dureté de l’eau servie chez soi. Et pour ce faire, il faut prendre la mesure du titre hydrotimétrique à l’aide d’un compteur spécialisé. Le résultat de ce test va fortement influencer le type d’appareil à utiliser pour avoir de l’eau douce. Il faut par la suite tenir compte de la capacité moyenne de l’adoucisseur. Cela doit être basé sur la quantité d’eau utilisée dans le foyer. Autrement dit, il faut prendre en compte le nombre de consommateurs d’eau à la maison.

Il est également important de notifier le type de vanne utilisé par l’adoucisseur. Une vanne est notamment l’élément permettant le rechargement en ion de sodium de la résine. Elle peut agir d’une manière intelligente en tenant en compte la quantité d’eau présente dans l’appareil. Et dans cette figure de cas, la vanne est dite à programmation volumétrique. L’autre type de vanne est dit à programmation chronométrique. En effet, elle se déclenche automatiquement selon une minuterie programmée à l’avance. Le mode de fonctionnement de la machine à adoucissement d’eau fait également partie des critères à prendre en compte. En effet, le marché propose une grande variété d’adoucisseurs. Et ces dernières peuvent également avoir des fonctionnalités différentes.

La fiabilité de l’appareil ainsi que son mode d’entretien est également important. De ce fait, il faut apporter une attention particulière à ces détails avant de décider d’acheter un adoucisseur quelconque.

Comment trouver un spécialiste en termes d’adoucisseur d’eau ?

Il existe de nombreux spécialistes en adoucisseur d’eau à Liège. De ce fait, il est recommandé d’effectuer une comparaison d’offres directement sur Internet. Pour ce faire, il faut tout simplement entrer sur les sites des différents prestataires. Il est également possible de trouver une fiche de comparaison de prix sur une même plateforme.

Ce type de procédé permet de constater les retours effectués par les clients. En effet, les organismes exerçant dans la commercialisation et l’installation d’appareil à eau douce possèdent des forums ouverts à tout visiteur. Cela permet de trouver un professionnel compétent dans le domaine de l’adoucisseur.

Il est important de souligner que la réduction à 0 du degré de la dureté de l’eau est fortement déconseillée. En effet, une telle valeur peut engendrer la fragilisation du système de tuyautage. Une eau douce à 0 °F est également considérée comme étant un danger pour l’organisme. De ce fait, faire appel à un spécialiste en matière d’adoucisseur est vraiment indispensable lors du réglage de l’appareil.

Plan du site