Maisons vertes : comment bien les choisir ?

Publié le : 29 mars 20217 mins de lecture

La nature nous parle clairement aujourd’hui : nous devons mesurer nos actions et prendre des décisions qui tiennent également compte de notre impact environnemental. Comme dans beaucoup d’autres secteurs, cette question a conduit de nombreuses personnes du secteur de la construction à évaluer des solutions écologiques pour leurs maisons.

Mais sommes-nous sûrs de savoir exactement ce que sont les maisons vertes ?

Lorsqu’on parle de maison, nous entendons un choix de vie. On essaye donc de comprendre, avec les conseils des spécialistes, une entreprise qui a une grande expérience dans le domaine de la construction écologique, ce que signifie une maison écologique sur mesure et comment la reconnaître, pour faire un choix conscient et, surtout, sûr.

Que sont les maisons écologiques ?

Les maisons écologiques ont des caractéristiques très spécifiques, qui les différencient sensiblement des maisons traditionnelles.

Ces nouvelles maisons sont structurées avec des matériaux facilement disponibles dans la nature et surtout recyclables, en cas de démolitions futures. Il s’agit donc de matériaux tels que le bois, qui peut être traité sans produire de déchets inertes ou dangereux pour l’environnement et permet d’obtenir des parois résistantes et hautement technologiques.

Du bois. Mais certaines technologies utilisent également d’autres matériaux tels que la fibre de coco, le coton, la laine, le chanvre, le lin et le verre cellulaire. Tous les matériaux naturels qui permettent d’avoir une maison à très hautes performances, sans l’utilisation de matériaux artificiels qui peuvent produire des dommages à l’environnement, tant lors de la production que lors de la construction.

Mais pour définir une maison écologique, il faut également évaluer l’aspect de l’ingénierie des installations. En effet, une maison écologique assure l’autonomie énergétique, tant en termes d’électricité que de chauffage de l’eau. Les maisons écologiques, par essence, sont des maisons autosuffisantes en énergie.

Pour soutenir cet objectif, plusieurs systèmes sont généralement intégrés dans la maison : systèmes photovoltaïques pour la production d’électricité, systèmes solaires thermiques pour la production d’eau chaude, pompes à chaleur avec système géothermique, systèmes de récupération des eaux de pluie, systèmes de ventilation contrôlée pour optimiser le système de chauffage, systèmes domotiques.

À quoi ressemblent les maisons écologiques ?

Maintenant que nous avons compris les caractéristiques qui définissent ce type de maison, voyons précisément à quoi ressemble une maison écologique, en commençant par la structure.

Les meilleurs murs du marché sont en lamellé-collé, avec une isolation en fibres de bois naturel. C’est pourquoi les maisons préfabriquées à ossature bois sont généralement les plus adaptées pour répondre aux exigences d’une maison écologique.

Les maisons véritablement écologiques utilisent donc des matériaux naturels plutôt que synthétiques pour l’isolation. Dans ce cas, les avantages ne sont pas seulement liés à l’éco-durabilité, mais aussi aux avantages thermiques, acoustiques et microclimatiques.

Le bois est un excellent matériau isolant, mais il doit aussi être aidé par des doubles châssis pour les portes et les fenêtres et des doubles ou triples vitrages, afin d’isoler complètement la maison même lorsque le mur est intercalé entre les portes et les fenêtres.

L’accent sur la durabilité doit également être mis très fortement dans les touches finales. Dans les maisons écologiques, seules des peintures naturelles et durables sont utilisées, tant pour l’intérieur que pour l’extérieur.

Cependant, on ne peut pas parler de maisons écologiques sans mentionner également les plantes qui les rendent efficaces et autonomes sur le plan énergétique :

  • Les systèmes photovoltaïques utilisent l’énergie solaire, gratuite et propre. La production d’électricité vous permet d’être autonome et aussi d’économiser de l’argent par rapport aux fournitures traditionnelles.
  • Les systèmes solaires thermiques permettent de produire de l’eau chaude à la fois pour un usage sanitaire et pour alimenter le système de chauffage. Intégrée à une chaudière à condensation au méthane, elle permet d’économiser environ 200m³ de gaz par an.
  • Les pompes à chaleur sont une alternative pour le chauffage, le refroidissement et la production d’eau chaude. Avec un système intégré dans le sol, la pompe extrait la chaleur du sous-sol et la transfère à l’eau du système de chauffage avec la possibilité de refroidir en été en toute autonomie.
  • Les systèmes de ventilation contrôlée, en revanche, sont essentiels pour réduire les déchets et exploiter la température déjà présente dans la maison. L’air frais extérieur est aspiré, filtré puis distribué dans l’environnement, tandis que l’air intérieur est acheminé vers l’extérieur, en maintenant une température constante et en veillant à ce que l’air soit toujours exempt de gaz toxiques et de pollen.
  • Le système de récupération de l’eau de pluie permet de réduire la consommation d’eau en exploitant les précipitations. L’eau est collectée, filtrée et mise à disposition pour toutes les activités qui ne nécessitent pas d’eau potable, comme l’irrigation des jardins ou le lavage du linge.

Sans la plupart de ces installations, la maison ne peut pas être considérée comme vraiment écologique. Outre la construction, rappelons-le, l’apport technologique pour la production et l’optimisation des ressources énergétiques est également fondamental.

Comment construire des maisons écologiques ?

La construction de maisons écologiques n’implique pas un délai plus long ou des coûts non durables. Cependant, certaines précautions doivent être prises pour ne pas tomber dans des tentations dangereuses.

Tout d’abord, on vous recommande de ne faire appel qu’à des constructeurs établis de maisons préfabriquées en bois, afin d’éviter les mauvaises surprises pendant les travaux et de pouvoir compter sur une expertise technique consolidée par des années d’expérience.

Pour le choix même du constructeur, retenez tous les éléments que nous avons vus ensemble et qui caractérisent les vraies maisons écologiques. De la structure aux installations, rien ne doit être laissé de côté pour être sûr de construire une maison écologique comme vous le souhaitez.

Enfin, revenons aux coûts. Certes, elles sont un peu plus qu’une maison traditionnelle, mais il ne faut pas oublier que les véritables maisons écologiques nous donnent une autonomie énergétique pour toutes les années à venir, avec des économies garanties dans le temps. Le prix total de la maison doit donc être évalué comme un véritable investissement économique et écologique.

Plan du site